Faut-il mettre en place un revenu universel ?

L’ONG américaine Give Directly a expérimenté le concept du revenu universel dans un village pilote au Kenya dans la région pauvre de Bondo. Ceci afin de tester sa réelle efficacité à sortir les gens de la pauvreté et à modifier la façon d’apporter une aide humanitaire à une région sinistrée.

Cette expérience sur le revenu universel est très bien rapportée dans un livre sorti en 2018, Give People Money : How a universal basic income would end poverty, revolutionize work, and remake the world de Annie Lowrey. Un livre qui permettra à ceux qui vont le lire d’élargir leur horizon sur ce qu’est le revenu universel.

Annie Lowrey s’intéresse particulièrement au sujet du revenu universel à partir de 2016 alors qu’elle couvre le référendum en Suisse où les citoyens ont voté à 75% en faveur du non à la mise en place d’un revenu universel dans le pays. C’est à ce moment que son enquête a commencé. Elle va suivre en Afrique l’ONG américaine Give Directly, qui a sélectionné un village au Kenya dans lequel l’expérience a été menée.

Au lieu de procéder comme cela se fait habituellement sous forme de dons en nature (vêtements, nourriture, etc.), dons qui soit dit en passant viennent très souvent perturber les écosystèmes locaux, cette association a décidé de donner directement de l’argent. Soit la somme de 20$ par mois, par habitant, à tous les habitants de ce village, versée par transfert d’argent sur leur téléphone portable, et ce, pendant deux ans.

Ce don n’était assorti d’aucune condition ; c’est à dire que les gens pouvaient dépenser l’argent comme ils le voulaient. Et contrairement aux craintes de l’ONG, les habitants ont rapidement su utiliser leur revenu de façon efficace et durable. Les gens ne se sont pas arrêtés de travailler. Ils ont investi dans leurs outils de travail, et c’est là que c’est intéressant ; ils ont acheté des filets de pêche, des chèvres, des moyens de transport, ils ont même constitué une micro banque dans le village. Certains ont repris leurs études afin de viser un emploi qui leur ferait gagner plus, d’autres ont entrepris des travaux afin d’améliorer leur condition de vie.

Les résultats ont été édifiants, puisque très rapidement, pendant quelques mois, on a observé que le patrimoine des foyers a doublé, que le taux de violences domestiques a diminué et que le taux d’absentéisme à l’école a lui aussi diminué.

Si les résultats sont positifs, Give Directly reconnaît toutefois les limites du don d’argent comme solution à la fin de la pauvreté. Une des responsables de l’ONG explique :

 » le role du revenu universel n’est pas de se substituer à l’État qui doit continuer son travail de protecteur social. Les habitants ont le droit à des infrastructures décentes et l’État a des devoirs à respecter. »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s